Coronavirus : quelles mesures pour protéger les médecins et patients ?

Coronavirus : quelles mesures pour protéger les médecins et patients ?

il y a 6 mois 3 min lu
Partager-

Le coronavirus est une maladie respiratoire provoquée par un virus du syndrome respiratoire aigu sévère. Il est non seulement très contagieux, mais présente aussi de nombreux points d’ombres. Il nécessite parfois des soins intensifs et représente un défi majeur pour de nombreux systèmes de santé, y compris les plus développés. À défaut de pouvoir l’éradiquer, les autorités sanitaires ont institué des gestes barrières afin de limiter sa propagation. Ces mesures préventives sont destinées à protéger la population, les agents de santé, mais également leurs patients. Découvrez dans cet article celles recommandées aux patients ainsi qu’aux médecins.

Les équipements de protection des médecins et patients

Pour protéger les médecins et patients contre la covid-19, il est préconisé le port des masques de protection. Ces masques se déclinent en plusieurs modèles : les masques en tissu, les masques chirurgicaux ou encore les masques FFP. Ils sont par ailleurs disponibles sur la plateforme de vente en ligne ccpartners.fr.

Les masques FFP1 et FFP2

Les masques FFP existent en trois différents modèles : les masques FFP1, FFP2 et FFP3. Ces masques empêchent la projection de salive ou de postillons lors des éternuements et des toux. Ils protègent également les porteurs de ceux émis par leur entourage.

Les masques FFP1 et FFP2 filtrent respectivement 80 et 94 % des aérosols présents dans l’air. Ils sont particulièrement recommandés aux médecins, mais aussi aux patients. En effet, ces masques sont très efficaces contre les particules virales. Ils constituent de ce fait, une protection idéale contre le coronavirus. Ils doivent bien camoufler la bouche, le nez ainsi que le menton pour offrir une protection optimale. Leur durée de vie est inférieure à 8 heures.

Masque FFP1 : porté par le médecin et son patient

Les masques FFP1 sont portés par les médecins et leurs patients pour limiter les risques de contaminations croisées. Ils limitent la dispersion de plusieurs agents infectieux, dont le virus de la covid-19. Ils sont notamment reconnaissables par leur élastique de couleur jaune.

Faut-il s'équiper de combinaisons ?

Le port d’équipement de protection individuelle (EPI) n’est pas obligatoire pour les médecins opérant en ville. Il est néanmoins recommandé en milieu hospitalier pour la prise en charge des personnes infectées par le coronavirus. Cependant, les professionnels souhaitant s’équiper de combinaisons hors du milieu hospitalier doivent s’assurer de l’étanchéité de leur équipement. Ce dernier doit être homologué, de plus, il ne peut être porté qu’une seule fois.

Une organisation différente et le recours à la téléconsultation face au virus

Pour mieux faire face à la pandémie du coronavirus, les autorités françaises ont décidé d’assouplir les règles régissant le recours à la téléconsultation. Cet outil apporte des solutions pertinentes et simplifie le protocole de prise en charge des malades de la covid-19.

Cas d'usage de la téléconsultation lors de l'épidémie de coronavirus

La téléconsultation est entre autres destinée à la prise en charge des personnes exposées ou infectées par le coronavirus. Elle propose de les diagnostiquer dès l’apparition des premiers symptômes. Mieux, elle propose à ces personnes des traitements adéquats, mais aussi un suivi personnalisé du diagnostic à la guérison. Cet outil permet ainsi de limiter la propagation du coronavirus et de faire bénéficier des soins tout en évitant les déplacements inutiles.

Les outils de télémédecine pour une prise en charge

Les personnes suspectées de covid-19 ne sont pas tenues de consulter leur médecin traitant dans le cadre d’une téléconsultation. Cette consultation peut donc être réalisée par tout médecin. Mieux, elle s’effectue au moyen de plusieurs outils de télécommunication tels que les ordinateurs, les tablettes ou encore les smartphones.

Pour être reçu en téléconsultation, il suffit d’employer l’une des nombreuses applications dédiées à la communication telles que FaceTime ou encore WhatsApp. Des sites internet ainsi que des logiciels peuvent aussi être utilisés à cet effet. Grâce à ces outils, il est aisé de transmettre les informations concernant son état de santé à son médecin. Qui plus est, ils garantissent des échanges confidentiels ainsi qu’un stockage sécurisé des informations personnelles.

*****
Prev Post La téléophtalmologie
Prochain Post Le partage de documents : une fonctionnalité qui simplifie votre usage de la téléconsultation avec Leah