Réorganiser votre pratique médicale avec la téléconsultation | Leah.care

Réorganiser votre pratique médicale avec la téléconsultation | Leah.care

il y a 5 mois 4 min lu
Partager-

La pratique de la téléconsultation est nouvelle. Il s’agit d’une révolution majeure dans l’exercice médical. La téléconsultation permet en effet de suivre ses patients à distance. Cette nouvelle forme de consultation s’affranchit donc de certaines contraintes inhérentes à la pratique médicale en présentiel, tout en présentant des particularités qui lui sont propres. Le patient et le soignant n’ont plus besoin d’être tous deux présents physiquement, l’un en face de l’autre, et la téléconsultation peut avoir lieu en dehors du cabinet médical. Les soins pris en charge par les Caisses Primaires d’Assurance Maladie (CPAM) se numérisent !

Durant la téléconsultation, patients et médecins sont présents en consultation, mais à distance

Lors d’une téléconsultation par visioconférence, le médecin et le patient peuvent échanger, sans être tout deux en face à face, présents dans le même lieux. Le médecin peut être à son cabinet et le patient à son domicile. Ceci permet au patient de limiter les déplacements et d’améliorer ses possibilités de suivi. La téléconsultation réinvente la prise de rendez-vous et la consultation d’un médecin. Il est important de souligner que le taux de remboursement d’une consultation à distance est identique que celle en présentiel. Les patients CMU (Couverture Médicale Universelle) et ALD (Affection Longue Durée) bénéficient bien entendu du tiers payant.

Avec la téléconsultation, le patient n’a plus à se rendre dans le cabinet du praticien, et le praticien peut consulter des patients depuis son propre domicile par exemple. Le patient et son médecin peuvent donc être mis en relation alors que tous deux sont hors du cabinet médical. Cependant, il est bon de rappeler qu’une téléconsultation ne peut avoir lieu n’importe où.

Le patient et le praticien doivent tous deux se trouver dans un lieu en mesure de garantir la confidentialité de l’échange. La téléconsultation étant un acte médical : la confidentialité du colloque singulier doit absolument être respectée. En effet, il est important de préserver le secret médical. Le praticien devra donc veiller à ce que son patient ne se trouve pas dans un lieu public lors de la téléconsultation.

Avec l’arrivée de la télémédecine, les éditeurs de solution de télétransmission se sont mis à jour. Désormais, il est très simple d’envoyer ses feuilles de soins sans avoir la carte vitale du patient. Cette étape est importante, car selon l’avenant 6, la téléconsultation est prise en charge par l’Assurance Maladie.

“La téléconsultation étant un acte médical, la confidentialité du colloque singulier doit absolument être respectée.”

Ces deux contraintes étant levées, Leah offre ainsi aux médecins une plus grande flexibilité dans leur pratique quotidienne. Les patients sont plus disponibles pour eux, et les soins peuvent se poursuivre en dehors du cabinet médical. Cette nouvelle pratique incite les praticiens à imaginer une pratique quotidienne différente, qu’elle soit libérale ou hospitalière.

Sorte de visite à domicile numérique, la téléconsultation apporte un exercice médical différent de ce que le médecine a connu jusque-là. Elle invite le praticien à repenser son agenda. De nouvelles plages de consultation à distance font maintenant leurs apparitions au milieu des autres plages habituellement dédiées aux consultations présentielles avec rendez-vous, des consultations sans rendez-vous, des créneaux d’urgences et des visites à domicile.

Le quotidien du professionnel de santé évolue donc avec l’arrivée de la télémédecine, puisqu’il se diversifie. Ainsi, bon nombre de praticiens se questionnent sur la façon d’intégrer intelligemment la téléconsultation dans leur emploi du temps afin de permettre à leurs patients de bénéficier au mieux de ces avancées.

Plusieurs alternatives organisationnelles sont possibles pour les praticiens désireux d'intégrer la téléconsultation :

De simples téléconsultations ponctuelles

Il s’agit de l’organisation la plus simple pour débuter une pratique de la téléconsultation. Quand le praticien identifie un patient qui répond aux conditions pour la téléconsultation, il peut lui proposer une téléconsultation ponctuelle. Cette entrée progressive dans la pratique à distance permet au praticien et à ses patients d’apprivoiser et de se familiariser avec la téléconsultation. Une téléconsultation ponctuelle peut être proposée par exemple pour l’explication d’un résultat d’examen complémentaire.

Des plages de téléconsultations ponctuelles

Les plages de téléconsultations ponctuelles sont l’étape de transition dans la mise en place de la téléconsultation. Elles s’adressent à des praticiens déjà familiarisés avec la téléconsultation. Le praticien arrive à regrouper ses patients en petits groupes et leur propose des rendez-vous de téléconsultation regroupés en plage horaires. Il commence à organiser sa pratique en différentes plages propices à la téléconsultation. En revanche, il ne pratique pas suffisamment la téléconsultation pour proposer des plages de téléconsultation régulières (hebdomadaires).

Des plages de téléconsultations récurrentes

Les plages de téléconsultations récurrentes s'adressent au praticien aguerri à la télémédecine. La pratique à distance est entrée dans son quotidien ainsi que dans celui de ses patients. Il propose des plages de téléconsultations hebdomadaires récurrentes. Ses patients le savent, et prennent leurs rendez vous en fonction. Plus l’expérience du praticien augmente, plus la durée des plages peut s’allonger. Nous pouvons également imaginer un praticien proposant des plages de téléconsultation de 3h le mardi et le jeudi en fin d’après-midi, par exemple.

Bien entendu, le quotidien d’un praticien n’est pas aussi fixe que cela. Une pratique intelligente de la téléconsultation par un médecin expérimenté serait un juste mélange entre des plages de téléconsultations récurrentes et des téléconsultations ponctuelles. Les plages de téléconsultation récurrentes seront présentes pour répondre à des demandes de suivi de maladies chroniques, de renouvellements d'ordonnances pour des traitements au long cours, des consultations d’organisation du parcours de soins et d’explications d’examens complémentaires (imagerie médicale, bilan biologique…). Les plages de téléconsultation temporaires seront là pour répondre à des demandes particulières ou des urgences ressenties par le patient, et également pour des prescriptions ponctuelles.

La téléconsultation offre aux praticiens (médecins généralistes ou spécialistes) une opportunité unique pour faire évoluer sa pratique. La télémédecine est bien entendu possible, quel que soit le mode d’exercice du praticien (libéral ou salarié) ainsi que son lieu d’exercice. Elle a toute sa place dans les cabinets libéraux, les centres de soins, les maisons de santé pluriprofessionnelles, les hôpitaux, les ESPIC (privés à but non lucratif) et les cliniques.

Quand un praticien téléconsulte avec Leah, c’est lui qui décide du futur de sa pratique médicale ! Il s’organise comme il le souhaite et bénéficie de tous les avantages des avancées de la téléconsultation tout en respectant les parcours de soins coordonnés. Cela combiné à l’utilisation du DMP proposera une prise en charge utilisant avec justesse les avancées numériques en garantissant la qualité des soins, comme le souhaite la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM).

*****
Partagez cet article-
Prev Post Télémédecine et groupes de pairs | Leah.care
Prochain Post La téléconsultation pour les dermatologues | Leah.care